9. Médecin traitant

Le processus

Dessin du braquage subi.
Braquage

Le 04 avril, j’eus donc rendez-vous chez mon médecin traitant. Ce fut éprouvant, physiquement et psychiquement mais nécessaire pour le processus de l’accident de travail.
Depuis le mardi soir, je tournais en boucle sur mon ordinateur, à la recherche des divers braquages commis et les témoignages de victimes puis, de fil en aiguille, j’ai entendu parler de l’EMDR – technique de désensibilisation et retraitement par les mouvements oculaires – alors, au cours de la consultation, j’en ai parlé au médecin qui m’a confirmé son efficacité et m’a donné les coordonnées de thérapeutes l’utilisant.
D’après ce que j’avais lu et vu, lorsqu’il y a trauma, celui-ci est enkysté dans le cerveau et fait tourner en boucle, exactement ce que j’étais en train de vivre via les cauchemars et les flashs de scènes.
Je n’avais pas le courage, ce jour-là, de me confronter à la liste fournie par le médecin. Je retournais encore une fois, une de plus, vers les braquages que je trouvais sur internet… oui, je me rends bien compte, maintenant, de l’absurdité et du paradoxe peut-être, de cette démarche morbide de pouvoir lire sur ce qui me causait de la souffrance au lieu de me retourner vers le remède…

10 commentaires

  1. On m’a souvent conseillé cette technique mais je n’ai jamais essayé.
    Je vais l’étudier en formation…
    Je pense que toutes les thérapies ne conviennent pas à tous. A chacun de trouver celle qui va lui ouvrir les clés de la guérison.

    Aimé par 1 personne

    1. Mébul dit :

      Oui, absolument, devant la diversité des méthodes, toutes plus alléchantes les unes que les autres, à chacun de trouver son Graal…

      Aimé par 1 personne

  2. Je précise que je n’ai pas essayé la thérapie dont tu parles

    Aimé par 1 personne

    1. Mébul dit :

      Cette technique est principalement pour les traumas ‘simples’ et récents, ce qui n’exclut pas les traumas ‘complexes’.

      Aimé par 1 personne

  3. Je suis méfiant quant aux thérapies alternatives, bien que touché d’une maladie incurable (psychique) J’ai essayé et ? rien ne peut soulager les douleurs de l’âme, du vécu, des souvenirs.. On s’y essaye à travers un métier ou une / des passion-s, et je crois que c’est là qu’il faut chercher ; dans notre métier ou nos passions.

    Aimé par 1 personne

    1. Mébul dit :

      C’est un sujet délicat et il y a beaucoup à dire, bien évidemment. Moi, je suis adepte des thérapies alternatives, parti pris du coup mais je crois vraiment à leurs bienfaits.
      Quant à la passion, c’est primordial pour notre équilibre, c’est vital même.

      Aimé par 1 personne

      1. C’est la passion qui me tient, et pour les médicaments qu’on me donne, je ne sais pas et, cela ? depuis des années. J’ai essayé à côté, dans ces choses alternatives, mais ? que ça m’aie aidé ou non, je ne sais qu’une seule chose, on ne guérit jamais des blessures de l’âme, du coeur et de l’esprit. Par contre on peut s’en soigner, soigner n’étant pas guérir..

        J’aime

      2. Mébul dit :

        Soigner n’étant pas guérir, c’est exact, enfin, je le pense aussi.
        Vous pensez vraiment qu’on ne peut jamais guérir ?

        Aimé par 1 personne

      3. Je le pense vraiment, oui. Ca n’est pas une entorse, ni une jambe cassée ; nos traumatismes..

        J’aime

      4. Mébul dit :

        Je comprends oui.

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.