Vendredi 23 avril 2021

Photo que j'ai faite sur la beauté du ciel.
L’échographie céleste

Vendre au lieu d’acheter, pour partir plus léger à Dreuil. Digresser au lieu de ressasser, pour s’ouvrir à de nouvelles pistes. Vint un jour l’occasion d’aller à Troie au lieu de rester sur place. Le mois de mai au lieu d’avril. De comparaison en comparaison, mille peurs ou audaces émergent, suivant la lecture. Du vin et un fromage pour le corps pendant que l’esprit cogite…

Jeudi 22 avril 2021

Photo que j'ai faite sur la beauté du ciel.
Les empreintes célestes

Jeunesse et vieillesse, les deux faces d’une même pièce, une dimension du temps. Comme l’expression vingt-deux v’là les flics, sauve qui peut devant cette fatalité, et point de poisson d’avril, malheureusement, ce n’est pas une farce… de tomates ni un millésime. Vain est l’arrêt du sablier, un tueur en série…

Mercredi 21 avril 2021

Photo que j'ai faite sur la beauté du ciel.
Éblouissant

Mer de sable avec ses jeux d’attraction, quels souvenirs ! Les joues creusées par la fatigue mais les yeux pétillants, divers bambins s’en donnent à cœur joie parmi les manèges, au moins vingt. Et un circuit automobile vrombissant qui, loin d’être un havre de paix, fait le bonheur des petits et des grands. Il y a du soleil dans le ciel et sur les frimousses, de belles tranches de rigolade par milliers. Vint le moment de quitter ce lieu d’insouciance et reprendre la route incertaine.

Mardi 20 avril 2021

Photo que j'ai faite sur la beauté du ciel.
Lanterne céleste

Marmelade sur du bon pain grillé et l’engueulade est terminée, pourrait dire l’humoriste dans son sketch. Une vingtaine de répliques toutes plus ou moins collantes… pour finir par annoncer : ‘Poisson d’avril !’. Bon… Après le spectacle, de lassitude d’avoir baillé au moins mille fois, le mieux est un bon verre de vin et un copieux dîner.

Lundi 19 avril 2021

Photo que j'ai faite sur la beauté du ciel.
Échographie

L’un veut quitter la région, l’autre souhaite rester. Malgré la dichotomie au sein du couple, la discussion peut avoir lieu sans heurt majeur. Il veut faire du neuf avec du vieux, elle souhaite laisser les choses en l’état bien que le havre de paix ne soit plus présent depuis longtemps… Il abdiquera encore cette fois-ci. Et de déceptions en désillusions, chacun gardera mille griefs. Vint le moment de se dire adieu. Et un dernier regard sur le passé.

Dimanche 18 avril 2021

Photo que j'ai faite sur la beauté du ciel.
L’attaque

Distorsion entre le constat et l’envie et c’est agaçant, comme le caillou dans la chaussure ou les manches d’un pull qui ne sont pas à la même hauteur ou bien encore comme appeler le dix-huit et tomber sur un enregistrement répétant que toutes les lignes sont occupées… Du Havre à Marseille ou du Nord au Sud, il se passe le meilleur ou le pire et parfois, rien. De toutes les façons, une vie reste une vie, unique et aussi semblable à mille autres. Et vain est l’espoir d’un changement total.

Samedi 17 avril 2021

Photo que j'ai faite sur la beauté du ciel.
Yeux clos

Saleté de période, mener une vie épanouie devient un exploit. Divergences inévitables. Dis, cette situation va durer encore longtemps ? Qui vivra verra… En avril, ne te découvre pas d’un masque… Deviner est impossible, espérer l’est encore. Mille millions de mille sabords, quelle faute avons-nous donc commise ? Vindiou ! Éviter un état dépressif…

Vendredi 16 avril 2021

Photo que j'ai faite sur la beauté du ciel.
Course céleste

Ventouses du bonheur, aspirez-moi ! Drelin drelin, font les clochettes de bonnes surprises ! Ding ding dong fait le carillon du cotillon ! Louis XVI eut son Versailles, pourquoi pas moi ? Même si le mien est au Havre ou ailleurs, il sera aussi joli dans mon esprit. Ce qui est de bon augure, en mille déclinaisons vint, et un air frais souffle.

Jeudi 15 avril 2021

Photo que j'ai faite sur la beauté du ciel.
la danse céleste

Je rêve de disciplines artistiques en tant que travail rémunéré, disons la cerise sur le gâteau, pas encore cuit mais en cours… Qu’un zeste de six tronches expertes en la matière, ou même une seule, puisse venir vers moi. Avril, mois de l’utile, où l’agréable peut se mêler… Depuis tout ce temps. Le début d’un proverbe dit qu’on peut tromper mille fois une personne, on peut se tromper aussi mille fois. Vint le jour où la lumière et un autre horizon apparaissent.

Mercredi 14 avril 2021

Photo que j'ai faite sur la beauté du ciel.
Lévitation

Merci aux bonnes opportunités, crevez mon scepticisme sur les diverses solutions possibles. Pour un début, je me mets la note de quatorze sur vingt, c’est pas mal. Bientôt un havre de paix, un paysage autre que l’actuel. Il m’apportera beaucoup de joie. De mille façons, la vie peut se déployer, il serait vain de penser qu’en négatif et croire un renouveau infaisable.