Solo

Challenge Ecriture Semaine 9

Participation au challenge d'écriture de Marie Kléber.
Participation au challenge d’écriture de Marie Kléber.

Je vous invite à composer un texte à partir de la musique suivante. Comme pour toute première, je n’ajoute pas de contrainte supplémentaire. Amusez-vous bien!

*

L’amour, toujours l’amour, encore l’amour. Mais tout est amour de toute façon et on y revient forcément toujours. Alors quand on est célibataire par choix et peut-être par flemme et manque de vouloir faire des concessions, eh bien, ça chiffonne un peu… Ça coince et donne un peu de nostalgie au fond et peut-être du vague à l’âme… Mais je me reprends vite et me concentre sur la beauté de la photo, bercée par la mélodie. L’anglais n’étant pas ma tasse de thé, j’ai jeté un œil pour savoir un peu ce qu’il racontait… sourires.
Noir et blanc. Un film des années cinquante. Dernier plan : elle est sur le quai, les larmes aux yeux. Elle regarde le bateau qui quitte le port. Et emporte son amoureux… The end.

Rimes arrimées

Challenge Ecriture Semaine 8

Participation au challenge d'écriture de Marie Kléber.
Participation au challenge d’écriture de Marie Kléber.

On va aller explorer quelques rimes. Rimes continues, comme son nom l’indique, les vers ont tous le même son à la finale (AAAA) , Rimes plates ou suivies (AABB), Rimes croisées (ABAB) ou Rimes embrassées (ABBA). Je vous laisse le choix, vous pouvez aussi écrire un poème en les mélangeant ou écrire plusieurs poèmes. Le thème: Changement (cycles – saisons – marées – mouvement…)

*

De seconde en minute
Dont l’heure est le but
Les vingt-quatre passées
Et nous voici plus âgé

Quand tout refleurit
Et ressort du nid
On se sent si bien ici
Ah si c’était à l’infini !

Un jour l’enfant naît
Puis il grandit
Et après plusieurs années
C’en est fini

Le cycle n’est pas terminé
Je vois le linge par le hublot
Barboter dans toute cette eau
Qui plus tard sera essoré

Acrobatie de lettres

Challenge Ecriture Semaine 7

Participation au challenge d'écriture de Marie Kléber.
Participation au challenge d’écriture de Marie Kléber.

Je vous invite à créer des acrostiches, comme les exemples ci-dessous, à partir des mots suivants: ASPHALTE – HURLUBERLU – IMMARCESCIBLE et COLIMAÇON!

*

Avec ses jolies lèvres
Si pulpeuses et rouges
Pin up tout en courbes
Haute en talons
Altière et fière
Libre comme l’air
Têtue comme une mule
Elle te rend maboule

Haut les mains
Un baiser ou la mort
Risquerais-tu la vie ?
Laisse-moi t’embrasser
Une seule fois
Brave l’interdit
Essaie de m’aimer
Rougis si tu veux
Laisse-moi t’embrasser
Une seule fois

Imagine un instant
Me voir chaque jour
Me sentir tout le temps
Avec ton odeur
Reste encore un peu
Cherchons à prolonger
Étreintes évanescentes
Si tu voulais
Comprendre mes mots
Ici et maintenant
Brille l’étincelle
La flamme éternelle
Essayons et voyons

Coccinelle toute belle
Ourlée de dentelle
Libellule en tulle
Irisée et fragile
Mouche bleutée
Ailes déployées
Chenille duvetée
Oisive moirée
Notes de beauté

Incrémentation littéraire

Challenge Ecriture Semaine 6

Photo du challenge d'écriture de Marie Kléber.
Challenge d’écriture de Marie Kléber

Consigne : écrire un poème de Fibonacci, ou un Fib, qui est un poème comptant 6 vers et 20 syllabes, décomposées comme suit: 1-1-2-3-5-8. Le thème: couleurs et saveurs.

*

Goût
Bouche
Palais
Umami
Le tout au Japon
Dans des algues et du soja

Clair
Mat
Pastel
Layette
La couleur tendre
De nos jeunes années parties

Un 5 à 7 ?

Challenge Ecriture Semaine #5

Challenge d'écriture de Marie Kléber
Challenge d’écriture de Marie Kléber

Consigne : Vous pouvez écrire un ou plusieurs haïkus, sur le thème au choix (comme suggéré par Marie) du printemps ou de la nuit (ou les deux!)

*

1
L’étoile qui luit
Sur la toile si noire
Je fais un vœu fou !

2
Bientôt les bourgeons
Vont montrer leur majesté
Sous nos sourires

C’est le bouquet !

Challenge Ecriture Semaine #4

Challenge d'écriture de Marie Kléber
Challenge d’écriture de Marie Kléber

– T’as vu Manon comme ces fleurs sont jolies, je cueillerais bien un bouquet pour ma mère.
– Bah tu sais que t’as pas le droit, c’est un site protégé comme on dit.
– T’as qu’à faire le guet. Tiens, si quelqu’un arrive, tu tousses fort OK ?
– Ça va pas non, j’ai pas envie de me faire engueuler moi !
– Quelle froussarde j’te jure ! C’est l’anni de ma mère demain et j’ai pas de sous pour lui acheter un truc, allez, sois sympa !
– Non que j’te dis !
– OK, alors prête-moi cinq euros, j’irai chez fourfouille.
– J’ai pas d’argent moi non plus… attends, j’ai une idée, fais-lui un dessin avec ton imagination, ça c’est cool !
– Je sais pas dessiner d’abord et puis j’ai pas très envie, ça prend du temps.
– Moi, c’est c’que je f’rai quand ça s’ra l’anni de la mienne et c’est la semaine prochaine. Fais de l’abstrait, t’as pas besoin de connaître le dessin.
– Ah oui, comme les trucs loufoques qu’on voit à la télé… l’art qu’ils disent.
Elles éclatent de rire et Carla cherche du papier et un crayon dans ses poches.
Des garçons de leur âge arrivent par l’allée située derrière elles. Manon sent une présence et se retourne. Elle fait volte-face vivement en faisant un signe de croix et chuchote à Carla :
– Oh là là, te retourne pas hein mais y a Kévin qui arrive, j’ai tellement peur qu’il me voit !
– Pourquoi ?
– Parce que… parce que je lui ai piqué vingt euros hier dans son blouson pour ach’ter un cadeau à ma mère et j’crois qu’il m’a vu…
Carla la regarde, stupéfaite et choquée. Elle se lève et fonce sur les fleurs en les arrachant presque toutes puis elle part en courant.

Bien plus visible

Challenge Ecriture Semaine #3

Challenge d'écriture de Marie Kléber
Challenge d’écriture de Marie Kléber

Il ne voyait plus qu’en flou artistique. Non pas que sa vue devenait déficiente, c’était son choix. Les contours bien dessinés, les couleurs franches et nettes, les images proprettes et sans équivoque ne l’intéressaient plus. C’était banal.
Alors que d’un bout de truc brouillé, il naissait des formes de toutes sortes et il pouvait créer des personnages dans des histoires et des histoires pour des personnages. Là, il y avait du terreau vitaminé, de la matière pour boyaux de la tête. Alors, il traquait, dans les magazines, internet ou en 3D, tous ces trésors. Et plus il les voyait, plus il contait. C’était devenu sa marotte, son essentiel. Et puis, il s’amusait comme un fou – comme un flou – de faire tourner les autres en bourrique avec ces élucubrations.
Le flou, encore du flou, toujours le flou !

Le bitume au vestiaire

Challenge Ecriture semaine #2

Challenge d'écriture de Marie Kléber
Challenge d’écriture de Marie Kléber

Voyez comme il est nécessaire de construire un stade dans le quartier afin que les jeunes, et les moins jeunes, puissent jouer au football, ailleurs que sur les routes. Si vous tenez vraiment à eux, ne laissez pas les choses en l’état. Nous sommes quelques-uns maintenant à dénoncer le laxisme ambiant de la mairie. Il serait temps d’y mettre fin.
Pendant que le dimanche matin, les élus ou les futurs élus vont quémander de nouvelles voix sur le marché, nos enfants n’ont que la rue pour s’adonner au plaisir du ballon.
Si, comme moi, comme nous, vous souhaitez de meilleures conditions de loisirs, envoyez vos commentaires, vos avis et abonnez-vous sur notre page pour que nous soyons entendus et qu’enfin, la plaisanterie cesse.
Merci à tous nos lecteurs, la balle est dans votre camp !

Couleur, quand tu nous tiens !

Challenge Ecriture semaine #1

Challenge d'écriture de Marie Kléber
Challenge d’écriture de Marie Kléber

Attention, attention, poussez-vous devant, j’ai pris de la vitesse et je ne sais pas comment m’arrêter ! Eh la grosse machine avec ton cœur, active la manœuvre sinon je te rentre dedans ! Si tu crois m’impressionner avec ton serpentin ! Et toi, le perroquet sur la droite, dégage de là, va voir ailleurs si j’y suis !

Ouf, j’ai réussi à ralentir, vous ne serez pas bousculés mais faut quand même pas trop traîner, je ne compte pas m’éterniser dans le coin, de toute façon, on vient plus nous voir alors…
Et si on faisait atelier peinture les copains, on pourrait rafraîchir un peu nos armoiries qu’en pensez-vous ?