Vendredi 14 mai 2021

Photo du ciel prise par Patricia Saccaggi. Paréidolie.

Souffles


Vent frais et pluie qui tombe drue à Dreux. Divertissements limités à l’extérieur, cette fois-ci, le confinement n’est pas fautif… Point n’est besoin d’aller chercher midi à quatorze heures mais il n’est pas simple de garder l’esprit guilleret, mille interrogations nous font tourner en bourrique. Mettre de l’eau dans son vin éventé, par ce temps… Hein ?

Jeudi 13 mai 2021

Photo du ciel prise par Patricia Saccaggi. Paréidolie.

Museau


Jeunesse et vieillesse, les deux faces d’une même pièce. Disons que cela dépend de la façon de voir. Comme treize peut être aussi bien signe de malheur que de bonheur. Tel le fameux en mai fais ce qu’il te plaît, également, fais jeune ou vieux ce qu’il te plaît… De quoi satisfaire chacun. Mille possibilités alors naissent. Vint le moment du bon chemin, été comme hiver, un jour ou l’autre…

Mercredi 12 mai 2021

Photo du ciel prise par Patricia Saccaggi. Paréidolie.

Façon mousse


Merci aux crevettes roses et grises d’être si bonnes et digestes. Douze de chaque variété. Avec une bonne mayonnaise maison. Du pain et de la salade. Et les mille petites bactéries de se régaler… Vindiou la belle église, et encore un bon repas !

Mardi 11 mai 2021

Photo du ciel prise par Patricia Saccaggi. Paréidolie.

La course du diable


Marche à pied, oxygénation des cellules, une bonne discipline régulière à prendre. Onze minutes, peut-être insuffisant, mais onze kilomètres, impossible de le faire surtout au début. Mille pas, en revanche, sont largement faisables. En vingt minutes, je devrais pouvoir faire le double. Et d’un bon pas…

Lundi 10 mai 2021

Photo du ciel de Patricia Saccaggi. Paréidolie.

Dissolution et dispersion


Lin pour du beau linge, de divers motifs, avec une dispersion de couleurs pour une maison tout en gaieté. Des pièces de toute beauté, mille objets de décoration. Vingt mille lieues sous le jardin est un trésor…

Dimanche 09 mai 2021

Photo du ciel de Patricia Saccaggi. Paréidolie.

En rose et noir


Discernement, où es-tu ? Mansuétude, point trop n’en faut… Cheminons en conscience et prudence. Rien de neuf sous le soleil ? Qui sait… Mettons. Et par delà les siècles, mille et mille âmes ont vécu, mille et mille autres vivront. En vain, les actes perdureront et avec eux, un esprit sauveur…

Samedi 08 mai 2021

Photo du ciel de Patricia Saccaggi. Paréidolie.

Ecchymoses célestes


Salle des réjouissances, amusons-nous, menons belle vie grâce aux divertissements de tous genres. Huissiers, coupez ces bandeaux, jetez ces barrières ! Dégustons les mets les plus savoureux et de toutes sortes. Mille épices frémissent à nos narines. Servons des vins et un assortiment de douceurs.

Vendredi 07 mai 2021

Photo du ciel de Patricia Saccaggi. Paréidolie.

Le regard


Vente de bijoux artisanaux qui font drelin drelin. Diverses breloques esthétiques. Le prix de cette manne est modique mais la quantité est minime, alors, premier arrivé, premier servi… Les vitrines étalent des bagues, bracelets, colliers, chaînes de chevilles, de toutes les couleurs et de mille formes. Des ensembles main, poignet et cou pour moins de vingt-et-un euros, c’est cadeau !

Jeudi 06 mai 2021

Photo du ciel de Patricia Saccaggi. Paréidolie.

En lévitation


Jeu de pistes, remonter la filière, distinguer le vrai du faux… Si ma tante en avait, on l’appellerait mon oncle. Mais s’il ne pleut pas, nous ne serons pas mouillés… De quoi faire perdre le nord et toute la boussole. Mille anecdotes sur tous les tons rendent chèvre… En vain, nous pouvons séparer le bon grain de l’ivraie. Et un oiseau, une hirondelle, ne fait pas le printemps. À méditer…

Mercredi 05 mai 2021

Photo du ciel de Patricia Saccaggi. Paréidolie.

Le typhon


Merci au calme, crevasses du vacarme. C’est tellement important ces disettes du bruit. Des cinq doigts, le petit n’est pas le plus inutile mais bien le contraire, n’est-ce pas oreille ? Deviser gentiment sur les mille facettes de la beauté terrestre, le vin de l’amitié coulant à flots. Et un courant calme…