Palette

Couleurs

Cercles et ovales colorés que j'ai fait avec Photoshop.
Bulles de couleur
Le bleu du ciel
Le blanc des nuages
Le jaune du soleil
Le vert du feuillage
Le rose des joues
L'orange des fruits
Le gris de la vie
Avec plus ou moins
De nuances blanches
Et de nuances noires
Le rouge des sentiments
Le violet du mystère
La palette se décline
En voilettes fines

La toile

Mélange

Mélanges que je fais pour mon cercle chromatique.
Chromatique
Un peu de rouge
Un peu de jaune
Et l'orange naît
Un peu de rouge
Un peu de bleu
Et le violet apparaît
Le noir encadre la toile
Le blanc entoure le vent
La scène se forme
Peu à peu
Au bout du pinceau
L'histoire prend forme
De plus en plus
Au bout du couteau
Les taches et les traits
Se lient et se délient
Ils déforment le lit
Avec tous ses plis
Le peintre s'exprime
Les couleurs sont ses mots

Une histoire !

La bonté

Dessin que j'ai fait au crayon et coloré via Photoshop.
Princesse
"Maman raconte-moi une histoire !"
"Encore ?"
"Allez, c'est la dernière."
Il était une fois
Une jolie princesse
Véritable déesse
Adulée sans cesse
Partie dans les bois
Une biche aux abois
Car une vieille sorcière
Une méchante mégère
Jalouse de sa beauté
Voulait la tuer
Fort heureusement
Grâce aux nains malins
Qui l'ont défendu
Elle n'a pas pu
Car ils la sauvèrent
Des griffes de l'enfer
Maman a fini
De lire le récit
Son petit bonhomme
Fait déjà un somme
La moralité
Qu'on peut en tirer
Est que la bonté
A pu triompher

Azur

Le ciel

Photo que j'ai faite sur la beauté du ciel et ses surprises.
Surprise céleste
Le ciel et sa palette de couleurs
Le ciel ses harmonies à l'infini
Il se dessine en mouvements
Comme une histoire qui se regarde
Et qui se crée à chaque instant
Et se recrée au gré du vent
Le ciel et ses nuages en randonnée
Le ciel et tous ses visages esquissés
Il nous émeut par sa beauté
Il nous étonne par ses colères
Et nous ravit par ses sourires
Le ciel ce grand tableau aux mille mots
Le ciel et ses plus belles compositions
Qui naissent et meurent tout le temps
Le ciel par ses colères et ses chagrins
Le ciel nous émerveille et il est craint
Puis il se tait parfois
Et d'autres fois il gronde
Et quand il pleure pas de cachette
Et tout le monde voit sa peine
Il devient sombre ou il s'éclaire
Puis il explose en mille éclats
Orage ou grand soleil
Le ciel est toujours là
Le ciel est éternel
Et en un regard
On reprend goût à tout

Il suffit

Une seconde

Esquisse que j'ai faite pour illustrer mon texte.
La pensée seconde
Une seconde
Il suffit d'une seconde
Pour changer sa pensée
Et changer d'émotion
Il pleut dehors
Tout devient mort
Si je reste là-dessus
C'est foutu
Il pleut dehors OK
Je stoppe là OK
Et je vois le soleil
Et je sens sa chaleur
Une seconde
Il suffit d'une seconde
Pour changer sa pensée
Et changer d'émotion

La danse

Le pas

Esquisse que j'ai faite pour illustrer ma chansonnette.
Petits pas
Un petit pas à droite
Un petit pas à gauche
Je danse en cadence
Avec élégance
Quand arrive la catastrophe
Mais que je suis maladroite
Et un peu gauche
Je me trompe de sens
Et je me cogne à toi
Et on dégringole
On perd la boussole
Et une grande torgnole
Tu me donnes
C'est fini la danse
Je pars en pleurant
Comme un enfant
Qui a pris une danse

Les ailes

L’air de rien

Esquisse que j'ai faite pour illustrer mes mots.
Battement
Un battement d'ailes froisse l'air
Un battement d'ailes au bord de mer
L'air de rien merci bien
L'air de rien comme mon refrain
Il tourne tourne dans le ciel
Il frôle et il touche la terre
L'air de rien merci bien
L'air de rien comme mon refrain
Rien ne résiste au mouvement
Au mouvement tout en douceur
Douceur et volupté
Volupté d'un instant
L'air de rien merci bien
L'air de rien comme mon refrain
Instant d'éternité
L'éternité en un battement d'ailes
L'air de rien merci bien
L'air de rien

Conselles et voyonnes

Des mots

Esquisse que j'ai faite pour illustrer mes mots.
Lettres
A E I O U Y
De jolies demoiselles
Aux belles prunelles
Que sont les voyelles
Ces essentielles
Des éternelles
Qui forment un duo
Pour de jolis mots
Avec les consonnes
Ces belles personnes
Qui raisonnent
Qui résonnent
Et donnent le ton
À tous nos discours
Qui courent et courent toujours